Actualités

31 mai 2016
Carole David, lauréate du Prix des libraires du Québec 2016, catégorie Poésie québécoise!

C’est avec émotions que Carole David a reçu le Prix des libraires du Québec, catégorie Poésie québécoise pour son recueil L’année de ma disparition publié aux éditions Les Herbes rouges. Ce prix littéraire, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ), suscite déjà l’engouement du milieu littéraire à sa deuxième année d’existence. Il permet également aux libraires de faire rayonner leur profession.

  • Le Festival de la poésie de Montréal est heureux de s’associer au Prix des libraires du Québec, catégorie Poésie québécoise en contribuant à la bourse remise à la lauréate, au montant de 2 000$, de même qu’en collaborant à la promotion du Prix à travers la campagne de mise en marché du Festival. Carole David recevra également une œuvre de l’artiste Louis-Georges l’Écuyer.
  • Les trois autres finalistes étaient : Vallée des cicatrices, Patrice Desbiens (L’Oie de Cravan) / Chasse aux licornes, Baron Marc-André Lévesque (L’Écrou) / Je suis la fille du baobab brûlé, Rodney St-Éloi (Mémoire d’encrier).
  • Mara Tremblay, ambassadrice de la catégorie Poésie québécoise, a accompagné en musique les lectures des 4 recueils finalistes. Ont prêté leur voix : Marie-Thérèse Fortin, Maxim Gaudette, Léane Labrèche-Dor et Pascale Montpetit.
  • En couronnant Carole David, le Prix des libraires récompense ainsi trois femmes cette année (catégorie Roman : Anaïs Barbeau-Lavalette et Elena Ferrante).

Citations :

Enchantée de recevoir le Prix, Carole David a déclaré : « Grâce à ce prix, la poésie circule, se vend, rejoint des lecteurs. Grâce à ce prix, mon livre et ceux des autres finalistes que je félicite occupent une place de choix dans les librairies que je fréquente. […]La nouvelle génération de libraires m’impressionne, elle est dynamique, passionnée, compétente et me rappelle justement ce monde que j’avais cru révolu. »

« Carole David nous invite à observer le monde qui nous entoure, à voir et sentir les lieux, les évènements, les personnes et surtout ce cœur qui souffre… Ses poèmes sont écrits avec une certaine fatalité et une violence qui prend la forme du silence, d’un regard, d’une odeur… Lire Carole David c’est se souvenir d’où l’on vient afin de ne pas s’oublier dans les méandres de la vie », a commenté Caroline Le Gal de la Librairie de Verdun et membre du comité de sélection.

Partenaires :

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada (CAC), Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal (CAM), l’Imprimerie Jonarts ainsi que le Festival de la poésie de Montréal.

 

 

9 mai 2016
Anaïs Barbeau-Lavalette et Elena Ferrante, lauréates des Prix des libraires du Québec 2016!

Les libraires du Québec ont rendu leur verdict : ce sont Anaïs Barbeau-Lavalette (La femme qui fuit, Marchand de feuilles), catégorie Roman québécois et Elena Ferrante (L’amie prodigieuse, Gallimard), catégorie Roman hors Québec, qui sont couronnées du prestigieux Prix des libraires du Québec. Ce prix littéraire, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ) depuis 23 ans, permet également aux libraires de faire rayonner leur profession. Ces gens passionnées contribuent par leurs conseils éclairés à la diffusion du livre et de la lecture.

  • Anaïs Barbeau-Lavalette a remporté les honneurs dans la catégorie Roman québécois avec son touchant roman La femme qui fuit, éditions Marchand de feuilles.
  • Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) a le plaisir de remettre une bourse de 10 000 $ à la lauréate du Prix des libraires du Québec dans la catégorie Roman québécois. Reconnaissant le travail inestimable des écrivains, le CALQ double ainsi la bourse accordée dans le cadre du Prix des libraires.
  • Pour la catégorie Roman hors Québec, c’est l’auteure Elena Ferrante qui a retenu l’attention des libraires avec sa fresque italienne L’amie prodigieuse, parue aux Éditions Gallimard.
  • L’Association internationale des études québécoises (AIEQ) offre à la lauréate québécoise la possibilité de faire une tournée de promotion dans l’un des pays étrangers où elle a des membres.
  • Les deux lauréates reçoivent une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer.
  • Fanny Mallette, ambassadrice du Prix des libraires, catégorie Roman a animé cette soirée qui a réuni plus de 225 spectateurs au Lion d’Or. Fanny Mallette, Ève Landry et Jean-Philippe Perras, accompagnés en musique par David Marin, ont livré de superbes lectures issues des 10 œuvres finalistes. Hugo Turgeon signait la mise en scène.
  • Lors de la soirée, l’ALQ a remis son Prix d’excellence, qui honore un libraire en soulignant ses réalisations exceptionnelles. Le prix a été accordé à Shannon Desbiens de la Librairie Les Bouquinistes à Chicoutimi.

Citations :

« Les auteurs québécois enrichissent notre culture par leur intelligence, leur sensibilité et leur créativité. Les libraires sont leurs alliés et d’inestimables guides pour nous faire découvrir leurs œuvres. En témoignage de la grande reconnaissance que nous avons pour l’apport des écrivains et écrivaines à notre société, j’ai le plaisir de vous annoncer que le Conseil des arts et des lettres du Québec double le montant accordé au lauréat du Prix des libraires, catégorie Roman québécois, pour le porter à 10 000 $. Il est remis cette année à une jeune créatrice sensible, qui nous entraîne sur les traces de sa grand-mère, dont la fascinante histoire est nouée à notre mémoire collective », a déclaré Madame Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Émue, Anaïs Barbeau-Lavalette a déclaré son amour aux libraires : « Merci à vous, libraires du Québec, vous qui prenez soin des temples, vous qui aimez les mots autant que ceux qui jonglent avec, vous qui aujourd’hui m’adressez une véritable étreinte, un vrai french kiss littéraire, vous qui me criez d’écrire encore! Merci tellement pour ce souffle nouveau dans mes ailes nouvelles. »

« La femme qui fuit puise son inspiration dans notre mémoire collective et dans la vie tumultueuse de Suzanne Meloche. Un roman touchant écrit avec le talent qu’ont les cinéastes pour les images fortes et la sensibilité d’une femme blessée par la courtepointe psycho-généalogique familiale », a commenté Denis Gamache de la Librairie Au Carrefour à Saint-Jean-sur-Richelieu et membre du comité de sélection.

« Nous voici devant une fresque italienne lumineuse, éblouis par la justesse des détails et l’équilibre de l’ensemble. Ce récit fait surgir un monde presque matériel et sa lecture devient la chose la plus naturelle qui soit. Nous respirons au même rythme que les deux héroïnes et l’effet de réalité est total », a commenté Donald Servais de la Librairie Pantoute à Québec et membre du comité de sélection à propos de L’amie prodigieuse.

Partenaires :

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada (CAC), Patrimoine canadien (FLC), le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), le Conseil des arts de Montréal (CAM), l’Imprimerie Jonarts, La société de gestion de la BTLF et l’Association internationale des études québécoises.

 

23 février 2016
Les meilleurs livres juste à temps pour la semaine de relâche!

Le talent d’auteurs et d’illustrateurs, d’ici et d’ailleurs, a été souligné lors de la cérémonie de remise du Prix Jeunesse des libraires du Québec 2016, à l’édifice Gaston-Miron. Animée par Catherine Trudeau, comédienne et ambassadrice du Prix, cette célébration, coordonnée par l’Association des libraires du Québec (ALQ), vise à mettre en lumière, depuis maintenant 6 ans, la qualité et l’originalité de livres pour enfants et adolescents.

Les libraires ont donc élu 3 lauréats québécois et 3 lauréats hors Québec, à se procurer sans tarder pour favoriser de beaux rêves, égayer les journées de congé et susciter les discussions durant la semaine de relâche et tout au long de l’année!

LAURÉATS 2016

QUÉBEC
0-5 ans
La tournée de Facteur Souris, Marianne Dubuc (Casterman)
Des surprises à chaque image!

6-11 ans
Un million de questions!, Marie-Louise Gay (Dominique et compagnie)
Ludique et stimulant

12-17 ans
Fé M Fé, Amélie Dumoulin (Québec Amérique)
Authentique, frais et vif

HORS QUÉBEC
0-5 ans
Moi devant, Nadine Brun-Cosme et Olivier Tallec (Père Castor)
Un album empreint de douceur

6-11 ans
Mon chien est raciste, Audren et Clément Oubrerie (Albin Michel)
Intelligent, drôle et touchant

12-17 ans
Le soleil est pour toi, Jandy Nelson (Gallimard)
Une histoire pleine de couleurs, d’émotions et de créativité

Partenaire depuis les débuts, le Conseil des arts de Montréal a remis une bourse de 2 000 $ à chacun des lauréats québécois. Nathalie Maillé, qui en est la directrice générale, croit fortement en l’importance d’une telle reconnaissance : « Le Prix Jeunesse des libraires du Québec met l’accent sur l’essentiel travail des auteurs et des illustrateurs d’ici. Ce qu’ils font contribue à développer un amour de la lecture chez les jeunes qui durera, bien souvent, toute la vie. Le segment jeunesse de l’édition québécoise, de par sa qualité et son originalité, est une source de fierté et de rayonnement pour nous tous.» Les lauréats ont de plus reçu une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, que recevront également les trois lauréats hors Québec.

Des activités pour la semaine de relâche
Du 29 février au 4 mars, un cahier d’activités mettant en vedette les livres lauréats et finalistes du Prix Jeunesse des libraires du Québec 2016 sera offert gratuitement dans les librairies participantes (quantités limitées). De plus, Marianne Dubuc, lauréate de la catégorie Québec, volet 0-5 ans, rencontrera petits et grands à la Librairie Paulines (2653, rue Masson, Montréal) le mercredi 2 mars à 10 h. Amélie Dumoulin, lauréate de la catégorie Québec, volet 12-17 ans, rencontrera adolescents, parents et enseignants à la Librairie Alire (825, rue Saint-Laurent Ouest, Longueuil) le jeudi 3 mars à 14 h. Deux rendez-vous à ne pas manquer!

Le Prix Jeunesse des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires: la Société de développement des entreprises culturelles, le Conseil des arts du Canada, le Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal, Les P’tits mots-dits et Marquis imprimeur.

À propos du Prix Jeunesse des libraires du Québec
Créé en 2011 le Prix Jeunesse des libraires du Québec honore des livres qui éveillent les sens et appellent la curiosité; des histoires de tous les jours, faites de rires et de peurs; des mondes imaginaires, qui transportent et font rêver. Il valorise en outre la mission du libraire : intermédiaire de choix entre le livre et le jeune lecteur – souvent par l’entremise du parent –, le libraire contribue, par ses conseils éclairés, à initier les enfants et les adolescents à la lecture, à solidifier leur lien avec les mots, à provoquer des rencontres inspirantes, souvent marquantes.

27 janvier 2016
Plein feux sur les finalistes 2016, catégories Roman et Poésie

L’Association des libraires du Québec (ALQ) a dévoilé aujourd’hui les finalistes des Prix des libraires du Québec, catégories Roman et Poésie québécoise. Suite aux délibérations des comités de sélection, 4 recueils de poésie québécoise, 5 romans québécois et 5 romans hors Québec ont été retenus.

Finalistes 2016 // Catégorie Poésie québécoise
L’année de ma disparition, Carole David (Les Herbes rouges)
Vallée des cicatrices, Patrice Desbiens (L’Oie de Cravan)
Chasse aux licornes, Baron Marc-André Lévesque (L’Écrou)
Je suis la fille du baobab brûlé, Rodney Saint-Éloi (Mémoire d’encrier)

Finalistes 2016 // Catégorie Roman québécois
La femme qui fuit, Anaïs Barbeau-Lavalette (Marchand de feuilles)
Blanc dehors, Martine Delvaux (Héliotrope)
L’année la plus longue, Daniel Grenier (Le Quartanier)
À la recherche de New Babylon, Dominique Scali (La Peuplade)
Nord Alice, Marc Séguin (Leméac)

Finalistes 2016 // Catégorie Roman hors Québec
L’amie prodigieuse, Elena Ferrante (Gallimard)
Encore, Hakan Günday (Galaade)
Soumission, Michel Houellebecq (Flammarion)
Les prophètes du fjord de l’Éternité, Kim Leine (Gallimard)
Americanah, Chimamanda Ngozi Adichie (Gallimard)

C’est Fanny Mallette qui a eu le privilège d’annoncer les finalistes de la catégorie Roman, dont elle est l’ambassadrice depuis 4 ans. Elle invite d’ailleurs les gens à aller à la rencontre des libraires « dans leur antre…
Ils vous accueilleront comme un aubergiste accueille les amateurs de bonne chère ».

Du côté de la poésie québécoise, c’est la nouvelle ambassadrice, Mara Tremblay, une grande amoureuse des mots, qui a dévoilé le nom des finalistes de cette 2e édition. « L’odeur des livres est elle-même une des plus grandes poésies que j’ai le plaisir de déguster chez les libraires. J’y reste des heures et en ressors toujours les bras garnis et le cœur vivant » confie-t-elle.

À partir de maintenant, tous les libraires du Québec, auront une tâche ardue puisqu’ils devront élire un seul lauréat par catégorie. La remise des prix, catégorie Roman, aura lieu le lundi 9 mai 2016 au Lion d’Or, à Montréal. Le lauréat québécois se verra attribuer une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec. Le lauréat de la catégorie Poésie québécoise sera couronné lors de la soirée d’inauguration du Festival de la poésie de Montréal, le 30 mai 2016 à la Maison des écrivains (UNEQ). Le Festival est d’ailleurs heureux de s’associer au Prix des libraires dans la catégorie Poésie québécoise contribuant à la bourse du lauréat, au montant de 2 000$, de même qu’en collaborant à la promotion du Prix à travers la campagne de mise en marché du Festival. Les lauréats de toutes les catégories recevront aussi une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer et bénéficieront d’une visibilité exceptionnelle dans les librairies.

Au sujet du Prix des libraires du Québec
Le Prix des libraires du Québec joue un rôle essentiel dans la reconnaissance de la littérature et la promotion de la lecture. Il valorise la mission du libraire : provoquer des rencontres prometteuses entre les lecteurs et les livres. En 2015, ce sont Simon Roy avec son livre Ma vie rouge Kubrick (Boréal), Hugh Howey avec son roman Silo (Actes Sud) et François Rioux avec son recueil Poissons volants (Le Quartanier) qui ont respectivement remporté les honneurs pour le roman québécois, le roman hors Québec et la poésie québécoise. Le Prix des libraires a également une catégorie Jeunesse depuis 2011, dont les lauréats seront annoncés le 23 février prochain.

Le Prix des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires, qui participent au succès de l’événement : la Société de développement des entreprises culturelles, le Conseil des arts du Canada, le Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec, l’Imprimerie Jonarts, la Société de gestion de la BTLF, le Festival de la poésie de Montréal, ainsi que l’Association internationale des études québécoises (AIEQ).

Suivez-nous sur Facebook et participez à la discussion avec le #PrixLibraires2016

18 novembre 2015
Dévoilement des listes préliminaires – Catégories Roman et Poésie québécoise

C’est lors de l’inauguration du Salon du livre de Montréal, à La Maison des libraires, qu’a eu lieu le dévoilement des listes préliminaires du Prix des libraires du Québec 2016 catégories Roman et Poésie québécoise. Ce prix littéraire, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ), met en lumière le rôle essentiel des libraires, celui de découvrir et partager, tout en honorant des auteurs dont les œuvres se sont imposées cette année par leur qualité littéraire et leur originalité.

Liste préliminaire 2016 // Catégorie Roman québécois
La femme qui fuit, Anaïs Barbeau-Lavalette (Marchand de feuilles)
Les maisons, Fanny Britt (Le Cheval d’août)
Blanc dehors, Martine Delvaux (Héliotrope)
Sèna, Françoise de Luca (Marchand de feuilles)
Au péril de la mer, Dominique Fortier (Alto)
L’année la plus longue, Daniel Grenier (Le Quartanier)
Le nénuphar et l’araignée, Claire Legendre (Les Allusifs)
Madame Victoria, Catherine Leroux (Alto)
L’enfance de l’art, Jérôme Minière (Éditions XYZ)
À la recherche de New Babylon, Dominique Scali (La Peuplade)
Nord Alice, Marc Séguin (Leméac)
Boo, Neil Smith (Alto)

Liste préliminaire 2016 // Catégorie Roman hors Québec
Titus n’aimait pas Bérénice, Nathalie Azoulai (P.O.L.)
La première femme nue, Christophe Bouquerel (Actes Sud)
Les Luminaires, Eleanor Catton (Alto)
L’imposteur, Javier Cercas (Actes Sud)
L’amie prodigieuse, Elena Ferrante (Gallimard)
Encore, Hakan Günday (Galaade)
Soumission, Michel Houellebecq (Flammarion)
Le géant enfoui, Kazuo Ishiguro (Fides)
Les prophètes du fjord de l’Éternité, Kim Leine (Gallimard)
Délivrances, Toni Morrison (Christian Bourgois)
Americanah, Chimamanda Ngozi Adichie (Gallimard)
LoveStar, Andri Snaer Magnason (Zulma)

Liste préliminaire 2016 // Catégorie Poésie québécoise
L’Année de ma disparition, Carole David (Les Herbes rouges)
Vallée des cicatrices, Patrice Desbiens (L’Oie de Cravan)
Ouvert l’hiver, Sébastien Dulude (La Peuplade)
Tabloïd, Mathieu K. Blais (Le Quartanier)
La carte des feux, René Lapierre (Les Herbes rouges)
Chasse aux licornes, Baron Marc-André Lévesque (L’Écrou)
Désert et renard du désert, Hector Ruiz (du Noroît)
Je suis la fille du baobab brûlé, Rodney St-Éloi (Mémoire d’encrier)

Les deux comités de sélection se réuniront plus tard en janvier, afin d’établir la liste des dix finalistes dans la catégorie Roman et des quatre finalistes dans la catégorie Poésie québécoise. Les deux listes seront annoncées lors d’une soirée festive à la fin janvier. Le processus de votation pourra alors être enclenché : tous les libraires du Québec seront appelés à élire un gagnant par catégorie. Ceux-ci seront couronnés en mai : lors du Festival de la poésie de Montréal pour la catégorie Poésie québécoise et le lundi 9 pour la catégorie Roman.

Le Prix des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires qui participent au succès de l’événement : le Conseil des arts du Canada, le Patrimoine canadien, la Société de développement des entreprises culturelles, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts de Montréal, l’imprimerie Jonarts, la Société de gestion de la BTLF, l’Association internationale des études québécoises, la Maison de la poésie de Montréal et le Salon du livre de Montréal.

Au sujet du Prix des libraires du Québec
Le Prix des libraires du Québec joue un rôle essentiel dans la reconnaissance de la littérature et la promotion de la lecture et de la culture d’un bout à l’autre de la province. Il valorise la mission du libraire, qui consiste à inviter et à guider son client sur le terrain de la curiosité, du savoir et de la culture, et il encourage la fréquentation des librairies.


Le Prix Jeunesse des libraires : déjà de nouveaux finalistes

Alors que l’Association des libraires du Québec (ALQ) vient, le 30 septembre dernier, d’annoncer les lauréats 2015 de son Prix Jeunesse des libraires, voilà qu’elle dévoile déjà les finalistes 2016. Afin de s’arrimer au calendrier scolaire et de renforcer la visibilité offerte aux livres figurant sur ses différentes listes, l’ALQ a effectué un changement à son calendrier. Ainsi, c’est avec le dynamisme qu’on lui connait que Catherine Trudeau a révélé les titres qui composent la liste des finalistes 2016 à la Maison des libraires, kiosque de l’ALQ au Salon du livre de Montréal.

Ce sont donc quatre livres dans chacun des volets 0-5 ans, 6-11 ans, 12-17 ans et dans les catégories Québec et hors Québec qui ont retenu l’attention des membres du comité de sélection. Cette édition met en valeur 24 livres, publiés entre le 1er avril et le 31 août 2015, qui se sont démarqués par leur qualité et leur originalité. 24 livres à offrir en cadeau de Noël à vos enfants, petits-enfants, neveux et nièces, petit voisin, camelot, gardienne… Bref, à mettre entre toutes les mains!

FINALISTES 2016

QUÉBEC 0-5 ANS
Boris Brindamour et la robe orange, Christine Baldacchino et Isabelle Malenfant (Bayard Canada)
La tournée de Facteur Souris, Marianne Dubuc (Casterman)
Rosalie entre chien et chat, Mélanie Perreault et Marion Arbona (Dominique et compagnie)
Le Bateau de fortune, Olivier de Solminihac et Stéphane Poulin (Sarbacane)

HORS QUÉBEC 0-5 ANS
Les fleurs poussent aussi sur les trottoirs, JonArno Lawson et Sydney Smith (Bayard Canada)
Moi devant, Nadine Brun-Cosme et Olivier Tallec (Père Castor)
Le noir, Lemony Snicket et Jon Klassen (Milan)
Qui Quoi Où?, Olivier Tallec (Actes Sud junior)

QUÉBEC 6-11 ANS
Le Dragon Vert. L’enfance de Van, Jacques Goldstyn (Bayard Canada)
Un million de questions!, Marie-Louise Guay (Dominique et compagnie)
Gangster, tome 1, Johanne Mercier et Denis Goulet (FouLire)
Ma plus belle victoire, Gilles Tibo et Geneviève Després (Québec Amérique)

HORS QUÉBEC 6-11 ANS
Mon chien est raciste, Audren et Clément Oubrerie (Albin Michel)
Lucas et les machines extraordinaires, Lissa Evans (Bayard Jeunesse)
Tangapico, Didier Lévy et Alexandra Huard (Sarbacane)
Une guerre pour moi…, Thomas Scotto et Barroux (Les 400 coups)

QUÉBEC 12-17 ANS
Les forces du désordre, Camille Bouchard (Québec Amérique)
Fé M Fé, Amélie Dumoulin (Québec Amérique)
Hier, tu m’aimais encore, Robert Soulières (Soulières éditeur)
Mon frère n’est pas une asperge, Lyne Vanier (Pierre Tisseyre)

HORS QUÉBEC 12-17 ANS
Broadway Limited, tome 1 – Un diner avec Cary Grant, Malika Ferdjoukh (École des loisirs)
Le soleil est pour toi, Jandy Nelson (Gallimard)
L’Expédition H.G. Wells, Polly Shulman (Bayard)
De Cape et de mots, Flore Vesco (Didier jeunesse)

Les trois lauréats québécois se verront attribuer une bourse de 2 000 $ du Conseil des arts de Montréal. Nathalie Maillé, directrice générale du Conseil des arts de Montréal, a rappelé l’importance de cette reconnaissance: « Le Prix Jeunesse des libraires du Québec met en valeur la créativité des auteurs et des illustrateurs québécois. Le Conseil des arts de Montréal est heureux de collaborer avec l’Association des libraires du Québec pour favoriser la création littéraire et contribuer à développer, dès le plus jeune âge, un goût pour les livres et la lecture. » Les lauréats se mériteront aussi une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, que recevront également les trois lauréats hors Québec.

Nouveau calendrier
Dès 2017 le nouveau calendrier prendra effet :
• Les livres éligibles devront être publiés entre le 1er septembre et le 31 août;
• La liste préliminaire sera dévoilée en septembre pendant le Festival international de la littérature (FIL);
• La liste des finalistes sera dévoilée en novembre pendant le Salon du livre de Montréal;
• Les lauréats seront dévoilés à la fin février, juste à temps pour la relâche scolaire.
Il n’y a donc pas de liste préliminaire cette année, mais il y a 4 finalistes par catégorie plutôt que 3.

Comité de sélection
Le comité de sélection est composé de libraires passionnés : Pierre-Alexandre Bonin (Librairie Monet, Montréal), Catherine Chiasson (Bric à Brac livres, Montréal), Chantal Fontaine (Librairie Moderne, Saint-Jean-sur-Richelieu), Karine Hudon (Librairie Carcajou, Laval), Barbara Ottevaere (Librairie Gallimard, Montréal) et Vicky Sanfaçon (Librairie Pantoute, Québec). Dès aujourd’hui, la liste des finalistes sera soumise à tous les libraires du Québec, qui éliront un lauréat par volet, soit 6 livres. Le couronnement aura lieu le 24 février 2016 à l’Édifice Gaston-Miron à Montréal.

Partenaires
Le Prix Jeunesse des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires: la Société de développement des entreprises culturelles, le Conseil des arts du Canada, le Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal, Les P’tits mots-dits et le Festival international de la littérature (FIL).

À propos du Prix Jeunesse des libraires du Québec
Créé en 2011 par l’Association des libraires du Québec, le Prix Jeunesse des libraires du Québec propose d’honorer depuis 6 ans des livres qui éveillent les sens et appellent la curiosité, des histoires de tous les jours, faites de rires et de peurs, des mondes imaginaires, qui transportent et font rêver. Il valorise en outre la mission du libraire : intermédiaire de choix entre le livre et le jeune lecteur -souvent à travers le parent-, le libraire contribue, par ses conseils éclairés, à initier les enfants et les adolescents à la lecture, à solidifier leur lien avec les mots, à provoquer des rencontres inspirantes, souvent marquantes.

30 septembre 2015
Les lauréats du Prix Jeunesse des librairies du Québec

Montréal, le 30 septembre 2015 – C’est dans une ambiance festive, à la Maison du développement durable à Montréal, que les lauréats du Prix Jeunesse des libraires du Québec ont été dévoilés. Cette célébration, coordonnée par l’Association des libraires du Québec (ALQ), vise à mettre en lumière, depuis maintenant 5 ans, la qualité et l’originalité de livres pour enfants et adolescents en honorant ses auteurs et illustrateurs. Partenaire depuis les débuts, le Conseil des arts de Montréal a remis une bourse de 2 000 $ à chacun des lauréats québécois.

Les libraires ont donc élu 3 lauréats québécois et 3 lauréats hors Québec, qui se sont démarqués par leur vivacité, leur audace et leur intelligence :

LAURÉATS 2015

QUÉBEC
0-5 ans : La petite truie, le vélo et la lune, Pierrette Dubé et Orbie (Éditions les 400 coups)
Un album plein de poésie et de fantaisie
6-11 ans : L’arbragan, Jacques Goldstyn (La Pastèque)
Un propos intelligent et sensible
12-17 ans : Jessie Elliot a peur de son ombre, Élise Gravel (Scholastic)
Un charme et un humour dévastateur

HORS QUÉBEC
0-5 ans : Ce n’est PAS une bonne idée, Mo Willems (Kaléidoscope)
Une histoire drôle et futée
6-11 ans : Rébellion chez les crayons, Drew Daywalt et Oliver Jeffers (Kaléidoscope)
Une ode à l’imaginaire…
12-17 ans : La vie par 7, Holly Goldberg Sloan (Gallimard)
Désarmant, désopilant, poignant et merveilleux

En plus, d’une bourse de 2 000 $ du Conseil des arts de Montréal, les lauréats ont reçu une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, que recevront également les trois lauréats hors Québec. « C’est avec une grande fierté que je remets aujourd’hui, au nom du Conseil des arts de Montréal, le Prix Jeunesse des libraires du Québec. À tous les artisans du livre jeunesse, merci pour chaque livre qui se retrouve entre les mains d’un enfant », a déclaré madame Nathalie Maillé, directrice générale du Conseil des arts de Montréal.

Les sept libraires chevronnés qui composaient le comité de sélection, ont établi en mars dernier une liste préliminaire composée de 36 titres pour ne retenir, en mai, que les 18 qui composaient la liste des finalistes. Cette liste a été soumise au vote de tous les libraires du Québec issus des librairies indépendantes, des coopératives en milieu scolaire et des réseaux de librairies.
L’animation de l’événement était assurée encore cette année par la pétillante comédienne Catherine Trudeau pour qui la lecture est un bonheur quotidien. Un hommage lui a d’ailleurs été rendu, afin de souligner ses 10 ans d’implication à titre de porte-parole pour le Prix des libraires, d’abord pour le volet Roman, et depuis 5 ans pour le volet Jeunesse.

L’ALQ fait appel chaque année à un lauréat de l’année précédente pour illustrer l’affiche promotionnelle qui circulera dans les librairies et bibliothèques. C’est l’auteure-illustratrice Marianne Dubuc, lauréate du Prix en 2014 (catégorie Québec, volet 0-5 ans pour le livre L’autobus, paru chez Comme des géants) qui a accepté notre invitation.

Le Prix Jeunesse des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires: la Société de développement des entreprises culturelles, le Conseil des arts du Canada, le Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal, Les P’tits mots-dits et le Festival international de la littérature (FIL). Soulignons que l’événement s’inscrit dans le cadre de la Saison de la lecture de Montréal.

À propos du Prix Jeunesse des libraires du Québec
Créé en 2011 le Prix Jeunesse des libraires du Québec honore des livres qui éveillent les sens et appellent la curiosité; des histoires de tous les jours, faites de rires et de peurs; des mondes imaginaires, qui transportent et font rêver. Il valorise en outre la mission du libraire : intermédiaire de choix entre le livre et le jeune lecteur – souvent par l’entremise du parent –, le libraire contribue, par ses conseils éclairés, à initier les enfants et les adolescents à la lecture, à solidifier leur lien avec les mots, à provoquer des rencontres inspirantes, souvent marquantes.

1 septembre 2015
INVITATION : remise des Prix Jeunesse des libraires du Québec

Le Prix Jeunesse des libraires du Québec célèbre ses 5 ans!

Découvrez les lauréats en compagnie de notre ambassadrice Catherine Trudeau, des auteurs et illustrateurs finalistes québécois, des éditeurs et des libraires membres du comité de sélection.

Venez célébrer avec nous le 30 septembre à 13 h 30
À l’atrium de la Maison du développement durable
(50 rue, Sainte-Catherine Ouest, Montréal)

Merci de confirmer votre présence avant le 25 septembre 2015 à info@prixdeslibraires.qc.ca

footer2

25 mai 2015
Le premier Prix des libraires du Québec de la catégorie Poésie québécoise remis à François Rioux

Le 25 mai 2015 – C’est en présence de plusieurs personnalités du monde littéraire que le premier Prix des libraires du Québec de la catégorie «  Poésie québécoise  » a été remis au poète François Rioux pour son admirable recueil Poissons volants publié aux éditions Le Quartanier. Ce prix littéraire, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ), permet également aux libraires de faire rayonner leur profession.

montage-site-web2François Rioux reçoit une bourse de 1 000 $ remise par le Festival de la poésie de Montréal, heureux de s’associer au Prix des libraires dans la catégorie « Poésie québécoise » en contribuant à la bourse du lauréat, de même qu’en collaborant à la promotion du Prix à travers la campagne de mise en marché du Festival. Il reçoit également une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, en plus de bénéficier d’une visibilité accrue dans les librairies.

S’adressant directement aux nombreux libraires présents lors du dévoilement, le lauréat s’est montré touché par l’attribution de ce prestigieux Prix : « Quand ils parlent aux lecteurs, les libraires ne sont pas tristes mais ils ont lu beaucoup de livres, ils savent en parler, ils en parlent avec passion, ils montent des rayons pour qu’on puisse bouquiner, ils savent mettre entre nos mains ce que nous cherchons, mais aussi ce que nous ne connaissons pas encore. […] De bons libraires, on a encore la chance d’en connaître, on sait qu’ils sont précieux, allons les voir. »

Ce recueil coloré et intelligent, qui a su charmer le comité de sélection « parce que chacun de ses vers se joue du plaisir de la langue et qu’il évoque la cohabitation du banal et du beau dans le cours des jours », a été choisi par les libraires du Québec, issus des librairies indépendantes, des coopératives en milieu scolaire et des librairies en réseau. Pour cette première édition, ce sont plus d’une centaine de libraires qui se sont prévalus de leur droit de vote, témoignant ainsi d’un intérêt marqué pour la poésie et du caractère vivant de ce genre littéraire.

Une soirée chaleureuse et engagée

C’est par un poème de Miron sensiblement chanté par Chloé Sainte-Marie (ambassadrice de la catégorie « Poésie québécoise ») que le coup d’envoi de la soirée a été donné. Celle pour qui « sans le libraire qui, au-delà de ses élans enthousiastes pour les nouveaux arrivages, conserve dans ses tiroirs et sa mémoire un fonds de poésie traversant le temps et les modes pour en faire partager et déguster la substance », plusieurs trésors seraient incontestablement voués aux oubliettes, s’est vue prêter main forte par quatre comédiens de renom. Sous la direction du metteur en scène Hugo Turgeon, ce sont Céline Bonnier, Marilyn Castonguay, Maxim Gaudette et Olivier Morin qui ont prêté leur voix aux quatre recueils finalistes.

RAPPEL DES FINALISTES

Les jours sans tain, Benoît Chaput (L’Oie de Cravan)

Outrenuit, Benoit Jutras (Les Herbes rouges)

L’année des trois printemps, Isabelle Lamarre (L’Oie de Cravan)

Poissons volants, François Rioux (Le Quartanier)

Au sujet du Prix des libraires du Québec

Le Prix des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires, qui participent au succès de l’événement : la Société de développement des entreprises culturelles, le Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal, l’Imprimerie Jonarts, ainsi que le Festival de la poésie de Montréal.

Coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ) depuis 22 ans, il vise à faire reconnaître le rôle du libraire, qui consiste à guider et à stimuler son client sur le terrain de la curiosité et de la connaissance. Cette célébration annuelle se veut un hommage aux œuvres qui ont marqué l’imaginaire des libraires au cours de l’année par leur originalité et leur qualité littéraire.


CONCOURS du Prix Jeunesse des libraires du Québec

Des prix totalisant une valeur de 1 000 $! Entre le 25 mai et le 30 septembre 2015, achetez un des dix-huit livres finalistes en librairie et courez la chance de gagner un de ces prix :
Volet 0-5 ans : Les 6 livres finalistes du volet 0-5 ans et un chèque-cadeau de l’ALQ de 200 $
Volet 6-11 ans : Les 6 livres finalistes du volet 6-11 ans et un chèque-cadeau de l’ALQ de 200 $
Volet 12-17 ans : Les 6 livres finalistes du volet 12-17 ans et un chèque de l’ALQ de 200 $

POUR PARTICIPER, DEUX POSSIBILITÉS :
1- Envoyer la facture originale ou une photocopie en inscrivant à l’endos votre nom et votre prénom ainsi que votre numéro de téléphone.

2- Remplir tous les champs du coupon de participation remis dans les librairies participantes et le déposer dans la boite prévue à cet effet.

Vous pouvez nous faire parvenir votre facture ou votre coupon de participation soit :
Par la poste : ALQ, 407, boul. Saint-Laurent, bur. 801, Montréal, Qc., H2Y 2Y5
Par courriel : info@prixdeslibraires.qc.ca
Par télécopieur : 514 526-3340

Chaque personne peut participer plus d’une fois selon ses achats

FINALISTES 2015

QUÉBEC
VOLET 0-5 ANS
La petite truie, le vélo et la lune, Pierrette Dubé et Orbie (Les 400 coups)
Le grand livre des petits trésors, Nadine Robert et Aki (Comme des géants)
Mauvais poil, Charlotte Zolotow et Geneviève Godbout (Comme des géants)

VOLET 6-11 ANS
L’arbragan, Jacques Goldstyn (La Pastèque)
Le Grand Antonio, Élise Gravel (La Pastèque)
Le voleur de sandwichs, André Marois et Patrick Doyon (La Pastèque)

VOLET 12-17 ANS
La cache, Tome 1 : L’effet jus d’orange, Sandra Dussault (Québec Amérique)
Jessie Elliot a peur de son ombre, Élise Gravel (Scholastic)
Ma vie autour d’une tasse John Deere, Émilie Rivard (Bayard Canada)

HORS QUÉBEC
VOLET 0-5 ANS
Le Chevalier de Ventre-à-Terre, Gilles Bachelet (Seuil Jeunesse)
Henny, Elizabeth Rose Stanton (Seuil Jeunesse)
Ce n’est PAS une bonne idée, Mo Willems (Kaléidoscope)

VOLET 6-11 ANS
Le seul et unique Ivan, Katherine Applegate (Seuil)
Rébellion chez les crayons, Drew Daywalt et Oliver Jeffers (Kaléidoscope)
Le chevalier noir, Michael Escoffier et Stéphane Sénégas (Frimousse)

VOLET 12-17 ANS
La vie par 7, Holly Goldberg Sloan (Gallimard)
Ciel, Tome 1 : L’hiver des machines, Johan Heliot (Gulf Stream)
Les Mots bleus de Félicie, Natalie Lloyd (Seuil)

11 mai 2015
Simon Roy et Hugh Howey Lauréats des Prix des libraires du Québec 2015

11 mai 2015 – Les libraires du Québec ont rendu leur verdict : ce sont Simon Roy (Ma vie rouge Kubrick, Éditions du Boréal), catégorie Roman québécois et Hugh Howey (Silo, Actes Sud), catégorie Roman hors Québec, qui sont couronnés du prestigieux Prix des libraires du Québec. Ce prix littéraire, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ) depuis 22 ans, permet également aux libraires de faire rayonner leur profession. Ces êtres passionnés contribuent par leurs conseils éclairés à la diffusion du livre et de la lecture. C’est en présence de la ministre de la Culture et des Communications, madame Hélène David, que le dévoilement des lauréats a eu lieu.

LE LAURÉAT QUÉBÉCOIS – SIMON ROY pour son livre MA VIE ROUGE KUBRICK (Éditions du Boréal)

Pour la catégorie Roman québécois, c’est l’auteur Simon Roy qui remporte le Prix des libraires du Québec 2015 avec un premier livre fascinant Ma vie rouge Kubrick, publié aux Éditions du Boréal. Ce prix s’accompagne d’une bourse de 5 000 $ remise par le Conseil des arts et des lettres du Québec. « Nous sommes fiers d’être partenaires de l’Association des libraires du Québec depuis plus de dix ans, pour promouvoir le talent et l’originalité des écrivains d’ici. Le Prix des libraires du Québec permet à chaque année de mettre en lumière des romans incontournables, pour le plus grand bénéfice des lecteurs et des écrivains. Cette année, nous sommes heureux de récompenser le premier livre de Simon Roy, un percutant roman côtoyant l’essai, qui nous révèle un écrivain à la plume singulière », a déclaré monsieur Christian O’Leary, directeur des Communications et de la promotion des arts et des lettres au CALQ. L’auteur reçoit aussi une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, que se méritera également le lauréat hors Québec. De son côté, l’Association internationale des études québécoises (AIEQ) offre au lauréat québécois la possibilité de faire une tournée de promotion dans l’un des pays étrangers où elle a des membres. Commentant le livre gagnant, Kim Leblanc, de la Librairie Paulines à Montréal, et présidente du comité de sélection, s’exprime ainsi : «Simon Roy signe ici son premier livre et il en résulte un ouvrage inclassable, d’une grande sensibilité, dont la lecture laisse ébranlé et interdit.»

Touché de cette reconnaissance, Simon Roy a adressé ces mots aux libraires :
« Je suis pleinement conscient de tout ce que je dois aux libraires qui ont cru en ce livre. Ils sont des acteurs fondamentaux de l’industrie du livre : il faut prendre le temps de discuter avec ces professionnels éclairés, qui font leur travail avec une réelle passion, parce qu’ils sont eux-mêmes à la base des lecteurs assidus et allumés. »

LE LAURÉAT HORS QUÉBEC – HUGH HOWEY pour son livre SILO (Éditions Actes Sud)

Pour la catégorie Roman hors Québec, c’est l’auteur Hugh Howey qui a retenu l’attention des libraires avec son captivant roman d’anticipation Silo, paru aux Éditions Actes Sud. « Hugh Howey créé un futur invivable et oppressant, le tout concourant à nous faire réagir sur notre présent, sur les conséquences de notre gestion des technologies, des sciences, mais aussi et surtout des ressources de la Nature. Salutaire! », commente Rémi Dussouillez, de la Librairie Gallimard à Montréal.

Hugh Howey a chaleureusement remercié les libraires dans une lettre :
« Merci d’avoir choisi mon livre parmi des centaines de livres formidables publiés chaque année. C’est un véritable honneur d’être récompensé par des gens dont l’opinion compte autant pour moi. Tout comme ces libraires ont marqué ma jeunesse, ce prix marque un moment fort de ma carrière d’écrivain. »

RAPPEL DES FINALISTES 2015

Catégorie Roman québécois
Le Feu de mon père, Michael Delisle (Boréal)
Forêt contraire, Hélène Frédérick (Verticales)
Azami, Aki Shimazaki (Leméac)
L’Angoisse du poisson rouge, Mélissa Verreault (La Peuplade)

Catégorie Roman hors Québec
Réparer les vivants, Maylis de Kerangal (Verticales)
La condition pavillonnaire, Sophie Divry (Noir sur blanc)
Un homme amoureux, Karl Ove Knausgaard (Denoël)
Abysses, Mary Swan (Les Allusifs)

Au cours de la soirée, des mises en lecture des dix œuvres finalistes ont été présentées par Fanny Mallette, ambassadrice du Prix, Claude Despins, Pierre-Luc Brillant et Thomas Hellman (dans une mise en scène d’Hugo Turgeon). L’ALQ a profité de cette soirée pour remettre le Prix d’excellence de l’ALQ, qui honore un libraire en soulignant ses réalisations exceptionnelles. Le prix a été accordé à Jérémy Laniel de la Librairie Carcajou à Rosemère. La comédienne Catherine Trudeau, ambassadrice du Prix Jeunesse des libraires du Québec, était présente pour dévoiler les finalistes de cette catégorie (voir autres communiqués à ce sujet).

Au sujet du Prix des libraires du Québec

Le Prix des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires, qui participent au succès de l’événement : la Société de développement des entreprises culturelles, le Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec, l’Imprimerie Jonarts, la Société de gestion de la BTLF, ainsi que l’Association internationale des études québécoises.

Depuis sa création en 1994, l’événement a permis de souligner le travail remarquable de deux cent-vingt finalistes et de récompenser l’imagination de quarante-quatre lauréats, en plus d’attribuer une mention spéciale en 2007. En 2014, ce sont Larry Tremblay (L’orangeraie, Alto) et Sorj Chalandon (Le quatrième mur, Grasset) qui ont remporté les honneurs. Le Prix des libraires du Québec a un impact considérable en librairie, où plus de 3 000 exemplaires supplémentaires de chaque œuvre primée sont écoulés au cours des semaines qui suivent le grand dévoilement.


Le Prix Jeunesse des libraires célèbre ses 5 ans!

11 mai 2015 – Pour une cinquième année le Prix Jeunesse des libraires du Québec a dévoilé ses finalistes au Lion d’Or, à l’occasion de la remise des prix de la catégorie Roman. Des 36 livres composant la liste préliminaire, 18 sont toujours dans la course, tous des livres qui ont su charmer les libraires et qui sauront combler l’appétit des petits et grands lecteurs. Des livres à offrir en récompense pour la fin de l’année scolaire qui approche, des livres à se mettre sous la dent pendant l’été! Cette célébration, coordonnée par l’Association des libraires du Québec (ALQ), comporte deux catégories, Québec et hors Québec, elles-mêmes divisées en trois volets : 0-5 ans, 6-11 ans et 12-17 ans. Le Prix Jeunesse des libraires du Québec vise à mettre en lumière la qualité et l’originalité de la littérature pour enfants et adolescents, en honorant les auteurs et illustrateurs qui la font.

FINALISTES 2015

QUÉBEC
VOLET 0-5 ANS
La petite truie, le vélo et la lune, Pierrette Dubé et Orbie (Les 400 coups)
Le grand livre des petits trésors, Nadine Robert et Aki (Comme des géants)
Mauvais poil, Charlotte Zolotow et Geneviève Godbout (Comme des géants)

VOLET 6-11 ANS
L’arbragan, Jacques Goldstyn (La Pastèque)
Le Grand Antonio, Élise Gravel (La Pastèque)
Le voleur de sandwichs, André Marois et Patrick Doyon (La Pastèque)

VOLET 12-17 ANS
La cache, Tome 1 : L’effet jus d’orange, Sandra Dussault (Québec Amérique)
Jessie Elliot a peur de son ombre, Élise Gravel (Scholastic)
Ma vie autour d’une tasse John Deere, Émilie Rivard (Bayard Canada)

HORS QUÉBEC
VOLET 0-5 ANS
Le Chevalier de Ventre-à-Terre, Gilles Bachelet (Seuil Jeunesse)
Henny, Elizabeth Rose Stanton (Seuil Jeunesse)
Ce n’est PAS une bonne idée, Mo Willems (Kaléidoscope)

VOLET 6-11 ANS
Le seul et unique Ivan, Katherine Applegate (Seuil)
Rébellion chez les crayons, Drew Daywalt et Oliver Jeffers (Kaléidoscope)
Le chevalier noir, Michael Escoffier et Stéphane Sénégas (Frimousse)

VOLET 12-17 ANS
La vie par 7, Holly Goldberg Sloan (Gallimard)
Ciel, Tome 1 : L’hiver des machines, Johan Heliot (Gulf Stream)
Les Mots bleus de Félicie, Natalie Lloyd (Seuil)

Le comité de sélection (Marie-Charlotte Aubin (Librairie Raffin, Plaza St-Hubert, Montréal), Isabelle Bolduc (Librairie Service scolaire de Rouyn), Pierre-Alexandre Bonin (Librairie Monet, Montréal), Catherine Chiasson (Bric à Brac livres, Montréal), Nadia Collard (Librairie Daigneault, Saint-Hyacinthe), Barbara Ottevaere (Librairie Gallimard, Montréal) et Vicky Sanfaçon (Librairie Pantoute, Québec), soumettra dès aujourd’hui cette liste à tous les libraires du Québec. Ces derniers, issus des librairies indépendantes, des coopératives en milieu scolaire et des réseaux de librairies, éliront un lauréat par volet, soit 6 livres. C’est le mercredi 30 septembre, dans le cadre du Festival international de la littérature (FIL), que seront dévoilés les heureux gagnants.

Les trois lauréats québécois se verront attribuer une bourse de 2 000 $ du Conseil des arts de Montréal. « De l’imagination d’un auteur aux petites mains d’un découvreur de livres, en passant par le travail d’illustration, d’édition et de promotion d’un livre jeunesse, on sent partout le désir d’éveiller l’intelligence, de répondre à des interrogations ou d’attiser le feu de l’imaginaire. Félicitations aux auteurs, illustrateurs et éditeurs et bravo à vous, les libraires, qui reconnaissez ce talent », de mentionner Nathalie Maillé, directrice générale du Conseil des arts de Montréal. Les lauréats se mériteront aussi une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, que recevront également les trois lauréats hors Québec.

Concours : 1 000 $ à gagner
Entre le 25 mai et le 30 septembre 2015, achetez un des dix-huit livres finalistes en librairie et courez la chance de gagner un de ces prix :
Volet 0-5 ans : Les 6 livres finalistes du volet 0-5 ans et un chèque-cadeau de l’ALQ de 200 $
Volet 6-11 ans : Les 6 livres finalistes du volet 6-11 ans et un chèque-cadeau de l’ALQ de 200 $
Volet 12-17 ans : Les 6 livres finalistes du volet 12-17 ans et un chèque de l’ALQ de 200 $

Le Prix Jeunesse des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires : la Société de développement des entreprises culturelles, le Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal, le Festival international de la littérature et la Saison de la lecture de Montréal.

À propos du Prix Jeunesse des libraires du Québec
Créé en 2011 par l’Association des libraires du Québec, le Prix Jeunesse des libraires du Québec propose d’honorer depuis 5 ans des livres qui éveillent les sens et appellent la curiosité, des histoires de tous les jours, faites de rires et de peurs, des mondes imaginaires, qui transportent et font rêver. Il valorise en outre la mission du libraire : intermédiaire de choix entre le livre et le jeune lecteur -souvent à travers le parent-, le libraire contribue, par ses conseils éclairés, à initier les enfants et les adolescents à la lecture, à solidifier leur lien avec les mots, à provoquer des rencontres inspirantes, souvent marquantes.