Actualités

29 mai 2017
Sébastien B. Gagnon, lauréat du Prix des libraires du Québec 2017, catégorie Poésie québécoise

C’est avec joie que Sébastien B. Gagnon a reçu le Prix des libraires du Québec, catégorie Poésie québécoise pour son recueil mèche publié aux éditions L’Oie de Cravan. Ce prix littéraire, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ), suscite de plus en plus d’engouement dans le milieu littéraire. En plus d’augmenter le rayonnement de la poésie québécoise, il permet également aux libraires de faire rayonner leur profession.

Le Festival de la poésie de Montréal est heureux de s’associer au Prix des libraires du Québec, catégorie Poésie québécoise, en contribuant à la bourse remise au lauréat, au montant de 2 000 $, de même qu’en collaborant à la promotion du Prix à travers la campagne de mise en marché du Festival. Sébastien B. Gagnon recevra également une œuvre de l’artiste Louis-Georges l’Écuyer.

Touché de cette reconnaissance, le poète s’est adressé aux libraires en ces mots : « Malgré tout ce qu’on peut en dire, malgré l’économie qu’on en fait, la poésie est une stratégie incontournable. Il va sans dire que les libraires québécois l’ont compris, donc merci aux libraires de faire vivre notre poésie et notre littérature. On voit ici qui a réellement le goût de l’aventure. »

« Il y a, dans ce mèche, toute la candeur de l’amour juxtaposée à la violence de la prose. Dans une construction habile, l’auteur désamorce des poèmes pour mieux les faire éclater quelques pages plus loin, question de créer un recueil aussi intime que pudique, mais d’une grande force de frappe », commente Jérémy Laniel, membre du comité de sélection.

Mara Tremblay, ambassadrice de la catégorie Poésie québécoise, a accompagné en musique les lectures des quatre recueils finalistes. Olivier Barrette, Sébastien Huberdeau, Pascale Montpetit et Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques ont prêté leur voix aux magnifiques textes de Sébastien B. Gagnon, mèche (L’Oie de Cravan), Toino Dumas, Animalumière (Le lézard amoureux), Annie Lafleur, Bec-de-lièvre (Le Quartanier) et Jean-Christophe Réhel, Les volcans sentent la coconut (Del Busso).

Partenaires : La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal, l’Imprimerie Jonarts ainsi que le Festival de la poésie de Montréal.

8 mai 2017
Stéphane Larue et Emily St. John Mandel – Lauréats des Prix des libraires du Québec 2017

Le prestigieux Prix des libraires du Québec, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ) depuis 24 ans, a couronné les auteurs Stéphane Larue (Le plongeur, Le Quartanier), catégorie Roman québécois et Emily St. John Mandel (Station Eleven, Alto), catégorie Roman hors Québec, devant une salle bondée. Ce prix littéraire permet également aux libraires, des gens passionnés qui contribuent par leurs conseils éclairés à la diffusion du livre et de la lecture, de faire rayonner leur profession.

LE LAURÉAT QUÉBÉCOIS – STÉPHANE LARUE pour son livre LE PLONGEUR (Le Quartanier)

 Dans la catégorie Roman québécois, c’est l’auteur Stéphane Larue qui a raflé les honneurs avec un premier roman des plus impressionnants, Le plongeur, publié aux éditions Le Quartanier. Ce prix s’accompagne d’une bourse de 10 000 $ remise par le Conseil des arts et des lettres du Québec. « Le Conseil des arts et des lettres du Québec est fier de collaborer avec l’Association des libraires du Québec, afin de participer à la mise en valeur de nos écrivains, dont les œuvres nous enrichissent collectivement. Cette année, nous sommes heureux de remettre un montant de 10 000 $ à un jeune auteur qui offre, avec son tout premier roman, un récit à la fois puissant et palpitant », a déclaré Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale du Conseil des arts et des lettres du Québec. L’auteur reçoit aussi une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, que se méritera également le lauréat hors Québec. De son côté, l’Association internationale des études québécoises (AIÉQ) offre au lauréat québécois la possibilité de faire une tournée de promotion dans l’un des pays étrangers où elle a des membres.

Commentant le livre gagnant, Denis Gamache de la Librairie Au Carrefour à Saint-Jean-sur-Richelieu s’exprime ainsi : « Grand roman d’apprentissage au cœur du Montréal nocturne, Le Plongeur possède des qualités littéraires inégalées : un style hyperréaliste d’une adresse singulière, une maîtrise intrinsèque de son sujet, un univers de références et de codes qui sortent définitivement de l’ordinaire. »

Touché de cette reconnaissance, Stéphane Larue a adressé ces mots aux libraires : « […] je voudrais ajouter qu’un monde sans libraires est un monde où je ne voudrais pas vivre. Continuez de parler des œuvres qui vous allument, continuez de tenir vos librairies, qui sont aussi nos librairies. Continuez de créer ces rencontres entre les livres et nous. Faites pour d’autres livres ce que vous avez fait pour Le plongeur. C’est essentiel pour nous qui lisons, qui écrivons. Merci encore. »

LA LAURÉATE HORS QUÉBEC – EMILY ST. JOHN MANDEL pour son livre STATION ELEVEN (Alto)

Pour la catégorie Roman hors Québec, c’est l’auteure Emily St. John Mandel qui a retenu l’attention des libraires avec son captivant roman d’anticipation Station Eleven, paru aux Éditions Alto. « Emily St. John Mandel se livre à une démonstration littéraire prodigieuse : une construction narrative solide, une galerie de personnages complexes et attachants, une maîtrise du dialogue incomparable. Et surtout, un message porteur d’espoir : l’art est la force de résilience de l’humanité », commente Denis Gamache, membre du jury.

L’auteure a honoré le public de sa présence et a remercié les libraires en ces mots : « Dans les dernières années, j’ai eu la chance de rencontrer des libraires dans sept pays différents et j’en suis venue à croire qu’ils sont essentiels pour préserver une vie culturelle et intellectuelle vibrante dans leur ville. Merci pour le travail que vous faites et merci de m’avoir permis de figurer sur la liste finale, en compagnie d’auteurs au talent aussi extraordinaire. »

Rappelons que les livres suivants figuraient sur la liste des finalistes dans la catégorie Roman québécois : Autour d’elle, Sophie Bienvenu (Le Cheval d’août), Le poids de la neige, Christian Guay-Poliquin (La Peuplade), Étincelle, Michèle Plomer (Marchand de feuilles) et Ukraine à fragmentation, Frédérick Lavoie (La Peuplade). Tandis que Être ici est une splendeur : Vie de Paula M. Becker, Marie Darrieussecq (P.O.L), Le Jardin des Sept Crépuscules, Miquel de Palol (Zulma), I love Dick, Chris Kraus (Flammarion) et Le Garçon, Marcus Malte (Zulma) faisaient partie des finalistes de la catégorie Roman hors Québec.

Au cours de la soirée, des lectures d’extraits des dix œuvres finalistes ont été présentées par Fanny Mallette, ambassadrice du Prix, Maxim Gaudette et Vincent-Guillaume Otis, accompagnés en musique par David Marin, dans une mise en scène d’Hugo Turgeon. L’ALQ a profité de cette soirée pour remettre le Prix d’excellence de l’ALQ, qui honore un libraire en soulignant ses réalisations exceptionnelles. Le prix a été accordé à Audrey Martel de la Librairie L’Exèdre à Trois-Rivières.

Vous pouvez voir ou revoir la soirée de remise du Prix des libraires du Québec sur le site Internet du Prix des libraires : prixdeslibraires.qc.ca

Partenaires :

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), le Conseil des arts de Montréal, la Société de gestion de la BTLF, l’Association internationale des études québécoises et l’Imprimerie Jonarts.

28 février 2017
Six livres pour égayer la relâche scolaire!

De l’émerveillement, de la douceur, du mystère, de l’humour, de l’espoir, des réflexions c’est ce que proposent les six livres lauréats du Prix Jeunesse des libraires du Québec 2017. Cette célébration, coordonnée par l’Association des libraires du Québec (ALQ), souligne la qualité et l’originalité de livres pour enfants et adolescents en mettant de l’avant des titres à lire, faire lire, découvrir et à mettre entre toutes les mains.

Trois lauréats québécois et trois lauréats hors Québec, élus par l’ensemble des libraires du Québec, à se procurer sans tarder pour égayer les journées de congé durant la relâche scolaire et tout au long de l’année!

LAURÉATS 2017

QUÉBEC
0-5 ans

Quand le père Noël était petit…, Linda Bailey et Geneviève Godbout (Scholastic)
Un univers tout en douceur!6-11 ans
Tommy l’enfant-loup – Les aventures de Bill Bilodeau, l’ami des animaux, Samuel Archibald et Julie Rocheleau (Le Quartanier)
Un conte rempli de mystère…12-17 ans
Camille, Patrick Isabelle (Leméac)
À la fois sombre et tellement lumineux.

HORS QUÉBEC
0-5 ans                                                                                                            
Petit Elliot dans la grande ville, Mike Curato (Casterman)
Quand la complicité donne des ailes…

6-11 ans
Le garçon qui nageait avec les piranhas, David Almond et Oliver Jeffers (Gallimard jeunesse)
Une histoire palpitante, aux accents rigolos.

12-17 ans
Nous sommes tous faits de molécules, Susin Nielsen (la courte échelle)
Un roman intelligent et juste.

 

Partenaire depuis les débuts, le Conseil des arts de Montréal a remis une bourse de 2 000 $ à chacun des lauréats québécois. « Au fil des ans, l’Association des libraires du Québec, notamment par le biais du Prix Jeunesse des libraires du Québec, a souligné le travail de nombreux auteurs et illustrateurs de talent en mettant en lumière des œuvres toujours pertinentes, a déclaré la directrice générale du Conseil des arts de Montréal, Nathalie Maillé. Nous sommes très fiers au Conseil de contribuer à la reconnaissance de la littérature jeunesse qui offre des œuvres de grande qualité et nourrit l’imaginaire des jeunes lecteurs ». Les lauréats ont de plus reçu une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, que recevront également les trois lauréats hors Québec.

« Marquis est fier de contribuer encore une fois à la promotion de la lecture chez les jeunes. Nous sommes conscients que la bougie d’allumage de l’intérêt des jeunes pour la lecture c’est le génie des auteurs qui créent des histoires captivantes. Nous félicitons l’ALQ pour ce prix de reconnaissance des auteurs d’ici et d’ailleurs. » a déclaré Ian Larouche, vice-président marketing chez Marquis imprimeur, présentateur officiel du Prix Jeunesse des libraires du Québec.

Un cahier d’activités pour la relâche scolaire

Dès le 1er mars, un cahier d’activités mettant en vedette les livres lauréats et finalistes du Prix Jeunesse des libraires du Québec 2017 sera offert gratuitement dans les librairies participantes (quantités limitées). L’illustration de l’affiche a été réalisée par Jacques Goldstyn, lauréat du Prix Jeunesse, catégorie Québec 6-11 ans en 2015 avec L’arbragan (La Pastèque).

Le Prix Jeunesse des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires : les présentateurs officiels, Marquis imprimeur et Rolland, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada (CAC), le Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal (CAM), les sites J’enseigne avec la littérature jeunesse et Sophie Lit.

À propos du Prix Jeunesse des libraires du Québec

Créé en 2011, le Prix Jeunesse des libraires du Québec honore des livres qui éveillent les sens et appellent la curiosité; des histoires de tous les jours, faites de rires et de peurs; des mondes imaginaires, qui transportent et font rêver. Il valorise en outre la mission du libraire : intermédiaire de choix entre le livre et le jeune lecteur – souvent par l’entremise du parent –, le libraire contribue, par ses conseils éclairés, à initier les enfants et les adolescents à la lecture, à solidifier leur lien avec les mots, à provoquer des rencontres inspirantes, souvent marquantes.

2 février 2017
Dévoilement des finalistes, Roman et Poésie, et nouvelles catégories

L’Association des libraires du Québec (ALQ) a procédé au dévoilement des listes des finalistes du Prix des libraires, catégories Roman québécois, Roman hors Québec et Poésie québécoise, en présence de ses ambassadrices, Mara Tremblay (Poésie) et Fanny Mallette (Roman). Cette dernière en a profité pour annoncer la création de nouvelles catégories au Prix des libraires.

Ainsi, les libraires membres des comités de sélection ont retenu 4 recueils de poésie québécoise, 5 romans québécois et 5 romans hors Québec :

Finalistes 2017 // Catégorie Poésie québécoise
mèche, sébastien b gagnon (L’Oie de Cravan)
animalumière, toino dumas (Le lézard amoureux)
Bec-de-lièvre, Annie Lafleur (Le Quartanier)
Les volcans sentent la coconut, Jean-Christophe Réhel (Del Busso)

Finalistes 2017 // Catégorie Roman québécois
Autour d’elle, Sophie Bienvenu (Le Cheval d’août)
Le poids de la neige, Christian Guay-Poliquin (La Peuplade)
Le plongeur, Stéphane Larue (Le Quartanier)
Étincelle, Michèle Plomer (Marchand de feuilles)
Ukraine à fragmentation, Frédérick Lavoie (La Peuplade)

Finalistes 2017 // Catégorie Roman Hors Québec
Être ici est une splendeur : Vie de Paula M. Becker, Marie Darrieussecq (P.O.L)
Le Jardin des Sept Crépuscules, Miquel de Palol (Zulma)
I love Dick, Chris Kraus (Flammarion)
Le Garçon, Marcus Malte (Zulma)
Station Eleven, Emily St. John Mandel (Alto)

25 ANS… DEUX NOUVELLES CATÉGORIES ET UN GRAND GALA

À la demande de plusieurs libraires et divers acteurs de l’industrie du livre, et profitant du 25e anniversaire du Prix des libraires en 2018, l’ALQ a décidé de créer deux nouvelles catégories : Essai québécois, ainsi que Bande dessinée (Québec et Hors Québec). Or, à compter de l’an prochain, c’est lors d’une grande soirée intitulée « Le Gala des Prix des libraires » que les lauréats des catégories Roman (Québec et hors Québec), Poésie québécoise, Essai québécois, Bande dessinée (Québec et hors Québec), ainsi que le récipiendaire du Prix d’excellence de l’ALQ seront honorés. Les lauréats de la catégorie Jeunesse, toujours récompensés en février car arrimée au calendrier scolaire, seront aussi mis en vedette lors de cette soirée.

LES AMBASSADRICES

« Le Prix des libraires est la parfaite occasion, pour la lectrice effrénée que je suis de faire des découvertes et d’approfondir ma connaissance de certains auteurs établis. […]  Merci, généreux libraires, de nous offrir ainsi votre expertise, votre sensibilité et votre dévouement. » a déclaré Fanny Mallette, heureuse de dévoiler la liste tant attendue des finalistes catégorie Roman.

Du côté de la poésie québécoise, c’est Mara Tremblay, ambassadrice, qui a eu le privilège de dévoiler le nom des finalistes de cette 3e édition. « Plonger dans la poésie est un cadeau très précieux. Ceux qui l’écrivent sont des magiciens des mots, des creuseurs de sens et des inventeurs d’images. Ce qu’ils nous offrent à lire nous nourrit d’images et d’émotions qui se déposent en nous et y trouvent maison pour toujours. On les réutilise pour nommer l’amour, le désespoir, la laideur, la grandeur, l’espoir et la beauté… » confie-t-elle.

PROCHAINES ÉTAPES

À partir de maintenant, tous les libraires du Québec, auront une tâche ardue puisqu’ils devront élire un seul lauréat par catégorie. La remise des prix, catégorie Roman, aura lieu le lundi 8 mai 2017 au Lion d’Or, à Montréal. Le Conseil des arts et des lettres du Québec a le plaisir de remettre 10 000 $ au lauréat du Prix des libraires du Québec dans la catégorie Roman québécois. Le lauréat de la catégorie Poésie québécoise sera couronné durant Festival de la poésie de Montréal. Le Festival est d’ailleurs heureux de s’associer au Prix des libraires dans la catégorie Poésie québécoise contribuant à la bourse du lauréat, au montant de 2 000$, de même qu’en collaborant à la promotion du Prix à travers la campagne de mise en marché du Festival. Les lauréats de toutes les catégories recevront aussi une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer et  bénéficieront d’une visibilité exceptionnelle dans les librairies.

Au sujet du Prix des libraires du Québec

Le Prix des libraires du Québec joue un rôle essentiel dans la reconnaissance de la littérature et la promotion de la lecture. Il valorise la mission du libraire : provoquer des rencontres prometteuses entre les lecteurs et les livres. En 2016, ce sont Anaïs Barbeau-Lavalette avec son livre La femme qui fuit (Marchand de feuilles), Elena Ferrante avec son roman L’amie prodigieuse (Gallimard) et Carole David avec son recueil L’année de ma disparition (Les Herbes rouges) qui ont respectivement remporté les honneurs pour le roman québécois, le roman hors Québec et la poésie québécoise. Les lauréats de la catégorie Jeunesse seront dévoilés le 28 février prochain à 14 h à l’Édifice Gaston-Miron.

Le Prix des libraires du Québec tient à remercier ses partenaires, qui participent au succès de l’événement : la Société de développement des entreprises culturelles, le Conseil des arts du Canada, le Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal, le Conseil des arts et des lettres du Québec, la Société de gestion de la BTLF, le Festival de la poésie de Montréal, l’Imprimerie Jonarts ainsi que l’Association internationale des études québécoises (AIEQ).

Suivez-nous sur Facebook et participez à la discussion  avec  le  #PrixLibraires2017.

16 novembre 2016
Dévoilement des listes préliminaires, catégories Roman et Poésie québécoise!

Les très attendues listes préliminaires du Prix des libraires du Québec, catégories Roman et Poésie québécoise, ont été dévoilées à la Maison des libraires lors de l’inauguration du Salon du livre de Montréal. Coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ), ce prix littéraire met en lumière le rôle essentiel des libraires, celui de découvrir et partager, tout en honorant des auteurs dont les œuvres se sont imposées cette année par leur qualité littéraire et leur originalité.

• LISTE PRÉLIMINAIRE 2017 // CATÉGORIE ROMAN QUÉBÉCOIS
Dans l’œil du soleil, Deni Ellis Béchard (Alto)
Autour d’elle, Sophie Bienvenu (Le Cheval d’août)
Déterrer les os, Fanie Demeule (Hamac)
La chambre verte, Martine Desjardins (Alto)
Le poids de la neige, Christian Guay-Poliquin (La Peuplade)
Moussaka, Éric Ilhareguy (Les allusifs)
Le plongeur, Stéphane Larue (Le Quartanier)
Ukraine à fragmentation, Frédérick Lavoie (La Peuplade)
Corps conducteurs, Sean Michaels (Alto)
Mostarghia, Maya Ombasic (VLB)
Étincelle, Michèle Plomer (Marchand de feuilles)
Suisen, Aki Shimazaki (Leméac/Actes Sud)

• LISTE PRÉLIMINAIRE 2017 // CATÉGORIE ROMAN HORS QUÉBEC
Moi contre les États-Unis d’Amérique, Paul Beatty (Cambourakis)
Troupe 52, Nick Cutter (Alto)
Être ici est une splendeur : Vie de Paula M. Becker, Marie Darrieussecq (P.O.L)
Le Jardin des Sept Crépuscules, Miquel de Palol (Zulma)
L’ombre de nos nuits, Gaëlle Josse (Notabilia)
I love Dick, Chris Kraus (Flammarion)
Le Garçon, Marcus Malte (Zulma)
Continuer, Laurent Mauvignier (De Minuit)
La faim blanche, Aki Ollikainen (La Peuplade)
Le grand marin, Catherine Poulain (De l’Olivier)
Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits, Salman Rushdie (Actes Sud)
Station Eleven, Emily St. John Mandel (Alto)

• LISTE PRÉLIMINAIRE 2017 // CATÉGORIE POÉSIE QUÉBÉCOISE
Ma tête est forte de celle qui danse, Martine Audet (Du Noroît)
mèche, sébastien b. gagnon (L’Oie de Cravan)
La main invisible, Charles Dionne (Le Quartanier)
animalumière, toino dumas (Le lézard amoureux)
Bec-de-lièvre, Annie Lafleur (Le Quartanier)
Les volcans sentent la coconut, Jean-Christophe Réhel (Del Busso)
la forme du jour, Élise Turcotte (Du Noroît)
Last call les murènes, Maude Veilleux (L’écrou)

• Les finalistes des catégories Roman et Poésie québécoise seront dévoilés le jeudi 2 février 2017 à la Librairie Gallimard (3700, boul. St-Laurent, Montréal).

• Les lauréat(e)s de la catégorie Roman seront couronnés le lundi 8 mai 2017 au Lion d’Or à Montréal. Le (la) lauréat(e) de la catégorie Roman québécois se méritera une bourse de 10 000$ offerte par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

• Le Festival de la poésie de Montréal est heureux de s’associer au Prix des libraires du Québec dans la catégorie Poésie québécoise en contribuant à la bourse du (de la) lauréat(e), au montant de 2000$, de même qu’en collaborant à la promotion du Prix à travers la campagne de mise en marché du Festival, qui se déroulera à la fin du mois de mai 2017.

• Fanny Mallette a accepté d’endosser à nouveau le rôle d’ambassadrice pour la catégorie Roman. Mara Tremblay revient à nouveau à titre d’ambassadrice de la catégorie Poésie québécoise.
PARTENAIRES
Nous remercions : La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada (CAC), Patrimoine canadien (FLC), le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), le Conseil des arts de Montréal (CAM), l’imprimerie Jonarts, la Société de gestion de la BTLF, l’Association internationale des études québécoises, le Festival de la poésie de Montréal et le Salon du livre de Montréal.


Les 18 meilleurs livres à offrir en cadeau! Finalistes du Prix Jeunesse des libraires du Québec 2017

C’est dans la chaleureuse Maison des libraires, au Salon du livre de Montréal, que Catherine Trudeau, ambassadrice du Prix Jeunesse des libraires du Québec, a dévoilé la liste des finalistes. Dix-huit livres qui ont conquis les membres du comité de sélection par leur intelligence, leur douceur, leur originalité, leur humour, leur véracité et leurs grandes qualités littéraires. Organisé par l’Association des libraires du Québec, ce prix littéraire vous propose dix-huit livres, les meilleurs, à mettre sous le sapin!

• Le Prix Jeunesse des libraires du Québec est fier de pouvoir compter sur l’appui de Marquis imprimeur et de Rolland à titre de nouveaux présentateurs officiels.

• LES FINALISTES

Catégorie Québec, 0-5 ans 
Quand le père Noël était petit…, Linda Bailey et Geneviève Godbout (Scholastic)
Toto veut la pomme, Mathieu Lavoie (Comme des géants)
Deux garçons et un secret, Andrée Poulin et Marie Lafrance (de la Bagnole)

Catégorie hors Québec, 0-5 ans
La princesse et le poney, Kate Beaton (Scholastic)
Petit Elliot dans la grande ville, Mike Curato (Casterman)
Interdit aux éléphants, Lisa Mantchev et Taeeun Yoo (Des éléphants)

Catégorie Québec, 6-11 ans
Tommy l’enfant-loup – Les aventures de Bill Bilodeau, l’ami des animaux, Samuel Archibald et Julie Rocheleau (Le Quartanier)
Le prisonnier sans frontières, Jacques Goldstyn (Bayard Canada)
Le facteur de l’espace, Guillaume Perreault (La Pastèque)

Catégorie hors Québec, 6-11 ans
Le garçon qui nageait avec les piranhas, David Almond et Oliver Jeffers (Gallimard jeunesse)
Amanda et les amis imaginaires, A.F. Harrold et Emily Gravett (Seuil)
Quand c’était la guerre et que je ne comprenais pas le monde, Joke van Leeuwen (Alice)

Catégorie Québec, 12-17 ans
Nouvelle-Orléans, Camille Bouchard (Québec Amérique)
Camille, Patrick Isabelle (Leméac)
Zazie, T.1 : Ça va être correct, Marie-Renée Lavoie (Hurtubise)

Catégorie hors Québec, 12-17 ans
Le garçon au sommet de la montagne, John Boyne (Gallimard jeunesse)
Moi et les Aquaboys, Nat Luurtsema (Gallimard jeunesse)
Nous sommes tous faits de molécules, Susin Nielsen (la courte échelle)

• Le comité de sélection est composé des libraires suivants : Isabelle Bigras (Archambault, Berri), Pierre-Alexandre Bonin (Librairie Monet, Montréal), Catherine Chiasson (Librairie Bric à Brac, Montréal), Chantal Fontaine (Librairie Moderne, Saint-Jean-sur-Richelieu), Karine Hudon (Librairie Carcajou, Laval), Barbara Ottevaere (Librairie Gallimard, Montréal) et Vicky Sanfaçon (Librairie Pantoute, Québec).

• Dès aujourd’hui, la liste des finalistes sera soumise à tous les libraires du Québec, qui éliront un lauréat par volet. Les six lauréats seront couronnés à la fin du mois de février à l’Édifice Gaston-Miron, à Montréal.

• Les trois lauréats québécois recevront une bourse de 2 000 $ du Conseil des arts de Montréal. Tous les lauréats recevront aussi une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer.

Citations :

« Le Conseil des arts de Montréal est fier de s’associer au Prix Jeunesse des libraires du Québec qui souligne l’excellence dans le domaine de la littérature jeunesse. Notre collaboration avec l’Association des libraires du Québec pour ce prix est une belle façon d’encourager la création littéraire québécoise. », affirme Madame Nathalie Maillé, directrice générale du Conseil des arts de Montréal.

Partenaires :

Nous remercions : La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada (CAC), Patrimoine canadien (FLC), le Conseil des arts de Montréal (CAM), Marquis imprimeur, Rolland, J’enseigne avec la littérature jeunesse et Sophielit.

23 septembre 2016
36 livres à mettre entre toutes les mains! Liste préliminaire du Prix Jeunesse 2017

Aujourd’hui, la rue Wellington a été le théâtre d’une grande célébration entourant le livre avec l’événement Macadam littéraire, tenu dans le cadre du Festival international de la littérature (FIL). C’est à cette occasion que la liste préliminaire du Prix Jeunesse des libraires du Québec 2017 a été dévoilée par son ambassadrice Catherine Trudeau. Trente-six livres qui ont su charmer le comité de sélection par leur originalité et leurs qualités littéraires composent cette liste. Ce prix littéraire, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ), comporte deux catégories, Québec et hors Québec, elles-mêmes divisées en trois volets : 0-5 ans, 6-11 ans et 12-17 ans.

  • Le Prix Jeunesse des libraires du Québec est fier de pouvoir compter sur l’appui de Marquis imprimeur et de Rolland à titre de nouveaux présentateurs officiels.
  • Catégorie Québec, 0-5 ans : Quand le père Noël était petit…, Linda Bailey et Geneviève Godbout (Scholastic), Au voleur!, Michaël Escoffier et PisHier (Les 400 coups), Toto veut la pomme, Mathieu Lavoie (Comme des géants), Deux garçons et un secret, Andrée Poulin et Marie Lafrance (de la Bagnole), Loula et Monsieur le monstre, Anne Villeneuve (Bayard Canada), La mouche dans l’aspirateur, Mélanie Watt (Scholastic)
  • Catégorie hors Québec, 0-5 ans : La princesse et le poney, Kate Beaton (Scholastic), Toc toc toc, papa, où es-tu?, Daniel Beaty et Bryan Collier (Little Urban), Petit Pois, Davide Cali et Sébastien Mourrain (Comme des géants), La machine à câlins, Scott Campbell (Little Urban), Petit Elliot dans la grande ville, Mike Curato (Casterman), Interdit aux éléphants, Lisa Mantchev et Taeeun Yoo (Des éléphants)
  • Catégorie Québec, 6-11 ans : Tommy l’enfant-loup – Les aventures de Bill Bilodeau, l’ami des animaux, Samuel Archibald et Julie Rocheleau (Le Quartanier), Le prisonnier sans frontières, Jacques Goldstyn (Bayard Canada), Méchant Far West, T.1 – Le méchant qui voulait être pire, Marthe Pelletier et Richard Écrapou (Monsieur Ed), Le facteur de l’espace, Guillaume Perreault (La Pastèque), Une cachette pour les bobettes, Andrée Poulin et Boum (Druide), L’enquête secrète de la ruelle, Jean-François Sénéchal, Julie Durocher et Alexandre Lanthier (Jules la mouche)
  • Catégorie hors Québec, 6-11 ans : Le garçon qui nageait avec les piranhas, David Almond et Oliver Jeffers (Gallimard jeunesse), Par bonheur, le lait, Neil Gaiman et  Boulet (Au diable vauvert), Amanda et les amis imaginaires, A.F. Harrold et Emily Gravett (Seuil), Taupeville, Torben Kuhlmann (NordSud), Le hareng rouge, Gonzalo Moure et Alicia Varela (Les 400 coups), Quand c’était la guerre et que je ne comprenais pas le monde, Joke van Leeuwen (Alice)
  • Catégorie Québec, 12-17 ans : Nouvelle-Orléans, Camille Bouchard (Québec Amérique), Hare Krishna, François Gilbert (Leméac), Camille, Patrick Isabelle (Leméac), Zazie, T.1 : Ça va être correct, Marie-Renée Lavoie (Hurtubise), Les poèmes ne me font pas peur, Laurent Theillet (Boréal), Gamer, T.1 – Nouveau port, Pierre-Yves Villeneuve (les malins)
  • Catégorie hors Québec, 12-17 ans : Le garçon au sommet de la montagne, John Boyne (Gallimard jeunesse), La Belle rouge, Anne Loyer (Alice), Moi et les Aquaboys, Nat Luurtsema (Gallimard jeunesse), Nous sommes tous faits de molécules, Susin Nielsen (la courte échelle), Tous nos jours parfaits, Jennifer Niven (Gallimard jeunesse), Les mystères de Larispem, T.1 : Le sang jamais n’oublie, Lucie Pierrat-Pajot (Gallimard jeunesse)
  • Le comité de sélection est composé des libraires suivants : Isabelle Bigras (Archambault, Berri), Pierre-Alexandre Bonin (Librairie Monet, Montréal), Catherine Chiasson (Librairie Bric à Brac, Montréal), Chantal Fontaine (Librairie Moderne, Saint-Jean-sur-Richelieu), Karine Hudon (Librairie Carcajou, Laval), Barbara Ottevaere (Librairie Gallimard, Montréal) et Vicky Sanfaçon (Librairie Pantoute, Québec).
  • La liste des finalistes sera dévoilée le mercredi 16 novembre à la Maison des libraires au Salon du livre de Montréal.
  • C’est à la fin du mois de février que seront couronnés les 6 lauréats à l’Édifice Gaston-Miron, à Montréal.
  • Les trois lauréats québécois recevront une bourse de 2 000 $ du Conseil des arts de Montréal. Les six lauréats, québécois et hors Québec, recevront aussi une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer.
  • Deux nouveaux partenaires, J’enseigne avec la littérature jeunesse et Sophielit.ca contribueront à la promotion du Prix par le biais d’articles sur les livres sélectionnés.

Citations :

« Marquis est fière de contribuer encore une fois à la promotion de la lecture chez les jeunes. Nous sommes conscients que la bougie d’allumage de l’intérêt des jeunes pour la lecture c’est le génie des auteurs qui créent des histoires captivantes. Nous félicitons l’ALQ pour ce prix de reconnaissance des auteurs d’ici et d’ailleurs. », a déclaré Monsieur Ian Larouche, vice-président marketing chez Marquis imprimeur.

Enthousiaste, Catherine Trudeau a réitéré son engagement envers le Prix Jeunesse des libraires du Québec : « Je n’ai pas les mots de nos auteurs d’ici et d’ailleurs, encore moins le coup de pinceau des illustrateurs, mais bien humblement, c’est un honneur renouvelé que d’être parmi vous, de faire rayonner au mieux de mon pouvoir ce prix prestigieux, si important. »

Partenaires :

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada (CAC), Patrimoine canadien (FLC), le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), le Conseil des arts de Montréal (CAM), Marquis imprimeur, Rolland, le Festival international de la littérature (FIL) et les blogues J’enseigne avec la littérature jeunesse et Sophielit.

31 mai 2016
Carole David, lauréate du Prix des libraires du Québec 2016, catégorie Poésie québécoise!

C’est avec émotions que Carole David a reçu le Prix des libraires du Québec, catégorie Poésie québécoise pour son recueil L’année de ma disparition publié aux éditions Les Herbes rouges. Ce prix littéraire, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ), suscite déjà l’engouement du milieu littéraire à sa deuxième année d’existence. Il permet également aux libraires de faire rayonner leur profession.

  • Le Festival de la poésie de Montréal est heureux de s’associer au Prix des libraires du Québec, catégorie Poésie québécoise en contribuant à la bourse remise à la lauréate, au montant de 2 000$, de même qu’en collaborant à la promotion du Prix à travers la campagne de mise en marché du Festival. Carole David recevra également une œuvre de l’artiste Louis-Georges l’Écuyer.
  • Les trois autres finalistes étaient : Vallée des cicatrices, Patrice Desbiens (L’Oie de Cravan) / Chasse aux licornes, Baron Marc-André Lévesque (L’Écrou) / Je suis la fille du baobab brûlé, Rodney St-Éloi (Mémoire d’encrier).
  • Mara Tremblay, ambassadrice de la catégorie Poésie québécoise, a accompagné en musique les lectures des 4 recueils finalistes. Ont prêté leur voix : Marie-Thérèse Fortin, Maxim Gaudette, Léane Labrèche-Dor et Pascale Montpetit.
  • En couronnant Carole David, le Prix des libraires récompense ainsi trois femmes cette année (catégorie Roman : Anaïs Barbeau-Lavalette et Elena Ferrante).

Citations :

Enchantée de recevoir le Prix, Carole David a déclaré : « Grâce à ce prix, la poésie circule, se vend, rejoint des lecteurs. Grâce à ce prix, mon livre et ceux des autres finalistes que je félicite occupent une place de choix dans les librairies que je fréquente. […]La nouvelle génération de libraires m’impressionne, elle est dynamique, passionnée, compétente et me rappelle justement ce monde que j’avais cru révolu. »

« Carole David nous invite à observer le monde qui nous entoure, à voir et sentir les lieux, les évènements, les personnes et surtout ce cœur qui souffre… Ses poèmes sont écrits avec une certaine fatalité et une violence qui prend la forme du silence, d’un regard, d’une odeur… Lire Carole David c’est se souvenir d’où l’on vient afin de ne pas s’oublier dans les méandres de la vie », a commenté Caroline Le Gal de la Librairie de Verdun et membre du comité de sélection.

Partenaires :

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada (CAC), Patrimoine canadien, le Conseil des arts de Montréal (CAM), l’Imprimerie Jonarts ainsi que le Festival de la poésie de Montréal.

 

 

9 mai 2016
Anaïs Barbeau-Lavalette et Elena Ferrante, lauréates des Prix des libraires du Québec 2016!

Les libraires du Québec ont rendu leur verdict : ce sont Anaïs Barbeau-Lavalette (La femme qui fuit, Marchand de feuilles), catégorie Roman québécois et Elena Ferrante (L’amie prodigieuse, Gallimard), catégorie Roman hors Québec, qui sont couronnées du prestigieux Prix des libraires du Québec. Ce prix littéraire, coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ) depuis 23 ans, permet également aux libraires de faire rayonner leur profession. Ces gens passionnées contribuent par leurs conseils éclairés à la diffusion du livre et de la lecture.

  • Anaïs Barbeau-Lavalette a remporté les honneurs dans la catégorie Roman québécois avec son touchant roman La femme qui fuit, éditions Marchand de feuilles.
  • Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) a le plaisir de remettre une bourse de 10 000 $ à la lauréate du Prix des libraires du Québec dans la catégorie Roman québécois. Reconnaissant le travail inestimable des écrivains, le CALQ double ainsi la bourse accordée dans le cadre du Prix des libraires.
  • Pour la catégorie Roman hors Québec, c’est l’auteure Elena Ferrante qui a retenu l’attention des libraires avec sa fresque italienne L’amie prodigieuse, parue aux Éditions Gallimard.
  • L’Association internationale des études québécoises (AIEQ) offre à la lauréate québécoise la possibilité de faire une tournée de promotion dans l’un des pays étrangers où elle a des membres.
  • Les deux lauréates reçoivent une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer.
  • Fanny Mallette, ambassadrice du Prix des libraires, catégorie Roman a animé cette soirée qui a réuni plus de 225 spectateurs au Lion d’Or. Fanny Mallette, Ève Landry et Jean-Philippe Perras, accompagnés en musique par David Marin, ont livré de superbes lectures issues des 10 œuvres finalistes. Hugo Turgeon signait la mise en scène.
  • Lors de la soirée, l’ALQ a remis son Prix d’excellence, qui honore un libraire en soulignant ses réalisations exceptionnelles. Le prix a été accordé à Shannon Desbiens de la Librairie Les Bouquinistes à Chicoutimi.

Citations :

« Les auteurs québécois enrichissent notre culture par leur intelligence, leur sensibilité et leur créativité. Les libraires sont leurs alliés et d’inestimables guides pour nous faire découvrir leurs œuvres. En témoignage de la grande reconnaissance que nous avons pour l’apport des écrivains et écrivaines à notre société, j’ai le plaisir de vous annoncer que le Conseil des arts et des lettres du Québec double le montant accordé au lauréat du Prix des libraires, catégorie Roman québécois, pour le porter à 10 000 $. Il est remis cette année à une jeune créatrice sensible, qui nous entraîne sur les traces de sa grand-mère, dont la fascinante histoire est nouée à notre mémoire collective », a déclaré Madame Anne-Marie Jean, présidente-directrice générale du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Émue, Anaïs Barbeau-Lavalette a déclaré son amour aux libraires : « Merci à vous, libraires du Québec, vous qui prenez soin des temples, vous qui aimez les mots autant que ceux qui jonglent avec, vous qui aujourd’hui m’adressez une véritable étreinte, un vrai french kiss littéraire, vous qui me criez d’écrire encore! Merci tellement pour ce souffle nouveau dans mes ailes nouvelles. »

« La femme qui fuit puise son inspiration dans notre mémoire collective et dans la vie tumultueuse de Suzanne Meloche. Un roman touchant écrit avec le talent qu’ont les cinéastes pour les images fortes et la sensibilité d’une femme blessée par la courtepointe psycho-généalogique familiale », a commenté Denis Gamache de la Librairie Au Carrefour à Saint-Jean-sur-Richelieu et membre du comité de sélection.

« Nous voici devant une fresque italienne lumineuse, éblouis par la justesse des détails et l’équilibre de l’ensemble. Ce récit fait surgir un monde presque matériel et sa lecture devient la chose la plus naturelle qui soit. Nous respirons au même rythme que les deux héroïnes et l’effet de réalité est total », a commenté Donald Servais de la Librairie Pantoute à Québec et membre du comité de sélection à propos de L’amie prodigieuse.

Partenaires :

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Conseil des arts du Canada (CAC), Patrimoine canadien (FLC), le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), le Conseil des arts de Montréal (CAM), l’Imprimerie Jonarts, La société de gestion de la BTLF et l’Association internationale des études québécoises.