AMBASSADEUR.DRICE 2019

Mot de Catherine Trudeau

© Julie Artacho
Humains dévoués, conseillers parfois discrets mais toujours passionnés, un coup de cœur de leur part, donne l’élan aux dominos pour que se transmette en chaîne le plaisir de lire.
De leur propre aveu -je leur ai demandé!- les libraires font le plus beau métier du monde. Il leur permet de faire découvrir ce que la lecture a de magique, d’émouvant, de drôle, d’addictif, tout en parcourant des mondes imaginaires couchés sur papier.
Et tout le monde y gagne! Ados, parents comme tous petits.
Grands transmetteurs de passion, précieux acteurs dans la grande chaîne du livre, les libraires vous offrent ici leurs grands chocs amoureux.
Soyez curieux!
Faites confiance!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catherine Trudeau a gradué du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 1999. Depuis, on a pu la voir régulièrement au théâtre notamment dans L’hôtel du libre-échange, Le théâtre des opérations, C’est devenu gros, Le traitement, Oncle Vania, La mouette, La Cerisaie et tout récemment dans J’accuse. En 2003, elle remporte le prix Gascon-Roux du TNM pour la meilleure interprétation féminine avec le rôle de Viola dans la pièce La nuit des rois. Ce même travail lui vaut une nomination pour la meilleure interprétation féminine à la Soirée des masques. Les cinéphiles québécois découvrent les diverses facettes de son talent dans le court métrage La cérémonie, les films La loi du cochon, Séraphin : un homme et son péché, Idole instantanée, Aurore, Histoire de famille, Le grand départ et, plus récemment, dans le film André Mathieu : l’enfant prodige. Elle a été deux fois en nomination dans la catégorie meilleure actrice à la Soirée des Jutra pour ses performances dans les films L’ange de goudron et Le Survenant. À la télévision, elle a fait partie de la distribution des séries Mirador, 4 et demi, Tabou, Histoire de famille, François en série, La vie parfaite, Mémoire vive et des émissions jeunesse Réal TV et Il était une fois dans le trouble. En 2009 elle a remporté le Prix Gémeaux (meilleur rôle féminin dans une dramatique) pour son interprétation de Lyne-la-pas-fine de la série Les Invincibles et a été en nomination en 2010 (meilleur rôle de soutien dramatique ) pour son rôle de Chantal dans Mirador. En 2017 et 2018 elle a remporté le Prix Gémeaux (meilleur rôle de soutien féminin: Jeunesse) pour sa performance dans Conseils de famille.

Mot de Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques

© Jean-François Leblanc
Un vertige m’assaille toujours lorsque j’entre dans une librairie.
Chaque fois, je découvre la quantité grandissante d’auteurs que je ne connais pas.
Alors, mon ignorance, ma gêne, mes doutes m’étourdissent de plus en plus.
C’est à ce moment que les libraires me sortent de ma torpeur pour me guider vers les sommets littéraires en me faisant découvrir l’écrivaine qui retardera mon sommeil, l’auteur qui habitera chaque moment de ma journée, la poétesse pour qui je m’empresserai de rentrer chez moi afin de découvrir ses prochains vers.

 

Les libraires nous abreuvent de coups de foudre et fournissent les couleurs à nos imaginaires.
Plus que des guides, les libraires sont des passeurs d’essentiels que nous ne devons pas seulement écouter et remercier, mais célébrer!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Né en 1987 avec trois siècles de retard, Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques aurait souhaité que sa naissance fût annoncée par un décret royal. Cependant, c’est un médecin obscur du nom de Luc Marois qui l’officialise, et c’est en 2010 que débute véritablement son existence. Après trois années d’études durant lesquelles il explore tous les registres du jeu et subit 347 crises existentielles, Philippe-Audrey reçoit son diplôme du Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Dès sa sortie, il a la chance de jouer pour le célèbre Théâtre de la Roulotte. Il obtient aussi d’autres rôles à la télévision et au théâtre (Starbuck, Toute la vérité, Leçon d’hygiène et bestialité) en plus de jouer ses propres textes dans différentes soirées théâtrales.

À l’été 2011, il fait ses premières armes en humour et c’est le coup de foudre envers cet art! Il décide donc d’approfondir sa démarche humoristique et passe les auditions à l’École nationale de l’humour. Il en sort diplômé à l’été 2014, et ce, sans jamais y avoir vécu de crise existentielle; véritable miracle que les scientifiques du monde entier n’ont toujours élucidé.

À l’hiver 2016, il est révélé au grand public grâce à la série Like moi! (Télé-Québec) qui gagne instantanément le cœur des téléspectateurs et qui ne cesse depuis d’offrir des sketchs visionnés des millions de fois partout à travers le monde.

En 2017, l’ascension se poursuit puisqu’en plus de faire ses preuves comme collaborateur à la radio (On dira ce qu’on voudra, Plus on est de fous, plus on lit, Médium large, Radio-Canada). Dans le cadre du Zoofest, il présente son premier spectacle solo Hélas, ce n’est qu’un spectacle d’humour à guichets fermés et remportera le premier prix du Zoofest 2017.

En 2018, Philippe-Audrey publie ses premières chroniques mensuelles pour LaPresse+, obtient le rôle titre dans la websérie Téodore pas de h, joue dans la série Léo (Club illico), foule les planches du Théâtre St-Denis dans le cadre du spectacle hommage aux 30 ans de l’École nationale de l’humour, participe à son premier gala Juste pour rire (Gala des Denis Drolet) et devient collaborateur officiel à l’émission Le Clan MacLeod sur les ondes du 96,9 CKOI. Il retrouve ses premiers amours pour le jeu en obtenant le premier rôle du film Les Barbares de la Malbaie dont le tournage débutera en mai 2019.

Par ailleurs, à l’automne 2018, il remporte son premier Gémeau (Interprétation humoristique 2018) et obtient des nominations en tant que Révélation de l’année et Numéro de l’année au gala Les Oliver 2018.