Expo habitat

Expo habitat
Marie-Hélène Voyer
La Peuplade

Résumé du livre

Elle a douze ans et autant de cabanes sur la câliboire de calvasse de câlasse de câlique de caltor de ferme, qu’elle a pourtant aimée plus que tout, sur les lignes de trappe, dans les traversées sinueuses où elle apprenait à marcher dans le noir, à dompter les pas inquiets, à habiter l’indépassable campagne.

Pour Marie-Hélène Voyer, chaque lieu est une manière d’être, une manière de dire – ou de taire. À travers un pays que l’on ne construit qu’en vivant, elle propose une formidable cavale poétique tout en épivardages, élancements, voyagements, enfargements et effarouchements. La voix ruse, se densifie, se transforme et s’adapte ; glisse la langue de l’enfance. Sur le mode de l’oscillation apparaissent une ruralité québécoise fascinante et angoissante, une urbanité creuse et décevante, et, ultimement, une boréalité salutaire.

 Présentation de l’auteure

Marie-Hélène Voyer est née au Bic en 1982. Ne sachant pas traire une vache, elle a très tôt délaissé la ferme familiale pour se consacrer à la littérature. Expo habitat est son premier recueil de poésie.

Commentaire du comité

La poésie riche et tubéreuse de Marie-Hélène Voyer, truffée d’énumérations épineuses, de scansions tonitruantes et de vers aussi luisants que solitaires, accomplit le rare exploit qu’est celui de magnifier la vie rurale tout en en soulignant l’impassible cruauté. L’ennui agricole, source d’angoisses comme de mythologies, est ici d’une inventivité digne d’une planche de salut et qu’il convient, justement, de saluer. (Philippe Fortin de la librairie Marie-Laura à Jonquière)